lundi 16 novembre 2009

White Lies

Se rapprochant de la new wave 80's, White Lies, un groupe originaire de l'Ouest de Londres est loin d'être un groupe kitsch. Avec leur premier et unique album ( pour le moment ) sorti en 2009, To Lose My Life, est un véritable succès.
On pourrait très bien comparer White Lies aux autres groupes, Editors, Interpol ou bien même Joy Division avec la voix grave, presque mélancolique de Harry McVeigh, la batterie énergique quasi militaire de Jack Lawrence-Brown qui contrastent complètement mais se complètent et la basse omniprésente de Charles Cave.
Une ambiance pesante, effrayante voire oppressante qui se retrouve notamment dans tous leurs clips ( Bergers allemands, loups, ralentis, effets saccadés... ). En effet, une thématique récurrente qui se confond entre thriller et film d'espionnage des Balkans.







Un clip, qui est un bon exemple de la musique des White Lies : To Lose My Life.


1 commentaire:

Grisélidis a dit…

J'aime bien ta description de l'album. Je vais l'écouter si je le trouve sur Deezer.
Raïda!